L’IRM en Tunisie, (Imagerie par Résonance Magnétique) est un examen médical sécuritaire fondé sur le principe de la résonance magnétique nucléaire. Il  permet d’obtenir des vues très précises en 2D et en 3D des organes du corps et de toutes les parties de l’organisme  tels que : le cerveau, les articulations, l’abdomen, la colonne, la prostate, les seins, le foie, les reins etc.

L’IRM offre des données diagnostiques spécifiques non détectables par les  autres technologies d’imagerie comme l’échographie, la radiographie et le scanner.

Grâce à l’IRM, le médecin peut  faire un diagnostic et prescrire les traitements efficaces sans avoir recours à la radiation. Cet examen est requis lorsqu’un médecin soupçonne un problème médical difficile à repérer lors d’un examen physique courant.

L’Imagerie par Résonance Magnétique est une technique non invasive qui permet de visualiser les zones ciblées sans la pratique d’un acte chirurgical.

Le déroulement de l’examen IRM

Pour faire un examen IRM, la radiologue  demande au patient d’être en sous-vêtements et d’enlever  toutes les  pièces métalliques : boutons, lunettes, bijoux, prothèses auditives, prothèses dentaires etc. Il est ensuite, prié de s’allonger sur un lit qui sera déplacé dans un tunnel.

Le patient est seul dans la salle de l’examen. Le radiologue et toute l’équipe se trouvent derrière une vitre et communique avec lui à l’aide un micro.

IRM Tunisie

La  coopération du patient compte beaucoup lors de l’examen. Car, il doit rester parfaitement immobile. Dans certains cas, le radiologue peut lui demander   de ne  pas respirer pour quelques secondes. À ce moment-là,  le patient entendra un bruit répétitif, ressemblant à  celui d’un moteur de bateau. On appelle ce laps de temps une séquence.

Une sonnette est placée dans la main du patient pour qu’il puisse appeler son médecin. Si le cas se présente, le radiologue peut décider d’interrompre l’examen. Certains IRMs requièrent une injection intraveineuse, le plus souvent, faite  au pli du coude.

L’examen dure  environ 15 à 30 minutes. Il ne provoque pas de douleurs. Cependant, certains patients le trouvent un peu  long à cause du bruit désagréable et du sentiment de malaise qu’induit la sensation d’être enfermé. Une personne  claustrophobe doit informer le personnel de l’accueil de ses  frayeurs pour qu’elle soit particulièrement prise en charge.

L’injection pour une IRM

Le produit de contraste utilisé  pour une imagerie IRM est à base de Gadolinium.

Si une injection est envisagée, le radiologue demande au préalable  un dosage de la fonction rénale. Car,  une  importante insuffisance rénale peut déclencher une  Fibrose Systémique Néphrogénique. Des manifestations allergiques très banales peuvent surgir.

La piqûre provoque la formation d’un hématome sans danger  qui se résorbera après quelques jours.

Résultat de l’IRM

Une brève description peut être faite  juste après l’examen mais elle n’est pas exhaustive. Car, les images doivent être affichées  sur un ordinateur pour qu’elles soient bien interprétées par le radiologue. Un compte rendu  recensant  tous les détails sera communiqué au patient  dans les brefs délais.

Obtenir un devis